Capture d’écran 2021-08-03 à 09.06.22.png

Tarot de Marseille

Vingt-deux arcanes majeurs.

Comme pour les nombres, aucune carte n’est bonne ou mauvaise. Elles auront toutes une résonance positive et une résonance négative.

Le jeu de tarot a un certain avantage. Grâce au tirage au sort, les interprétations échappent au jugement et à la « raison ». Elles se rapprochent davantage d’une vérité dissimulée, que le hasard (qui n’existe pas vraiment, dira-t-on) met en évidence. Ainsi, une carte qui s’échappe du jeu lors du mélange n’est jamais anodine. De la même manière, celle que vous aurez posée aura toujours un sens. Encore faut-il être prêt à le voir et à l’interpréter.


Il existe de nombreuses manières de combiner les tarots de Marseille avec la numérologie.

La méthode qui suit est simple et pourra être mise en application dès maintenant. Elle a été développée par Colette Silvestre dans son livre Les 9 cases numérologiques, une méthode pour tirer le tarot de Marseille.


  • LE MAT ou LE FOU


LE MAT met en évidence l’extravagance, la folie, une absence de structure et d’ordre, aucune discipline (il est aussi appelé « LE FOU » ou « LE FOL »). C’est l’énergie à l’état pur, sans forme, celle qu’il faudra modeler. Il peut indiquer une fuite en avant devant toute forme de structure, y compris les responsabilités et les obligations d’une personne. Il est là pour montrer une quête de liberté (le personnage semble partir sur les routes en laissant, derrière lui, cet animal ressemblant à un chien ; ce dernier semble pourtant faire partie de lui – ils ont la même couleur de chair). C’est la carte indiquant le génie et l’originalité. Il ne porte pas de numéro et peut intervenir à tout moment dans la Création – peut-être est-il la Création elle-même ? Il peut signifier le début et la fin, le tout et le rien... La planète influençant LE MAT est Uranus.

  • LE BATELEUR – Arcane I


Numéroté I (1), LE BATELEUR est la carte du commencement, du début, de la mise en place. Il peut venir affirmer ou confirmer la nécessité d’agir, avec intelligence et un certain art (celui de l’artisan). Le personnage semble «habile» de ses mains ; il met en place, sur la table, tout ce dont il a besoin. C’est la carte de la dextérité, de l’adresse et de l’ingéniosité. C’est aussi une indication de jeunesse, de la joie de vivre, de la fraîcheur des commencements.

Le BATELEUR est influencé par Mercure.




  • LA PAPESSE – Arcane II


Numérotée II (2), LA PAPESSE est une carte invitant à la réserve, la sagesse, la réflexion, la gestation, ou la lecture (elle tient un livre). C’est l’indication d’un apprentissage, en silence, pour faire preuve d’analyse et de patience. On associe LA PAPESSE à l’intuition, mais aussi à la spiritualité et à l’apprentissage de la connaissance. Dans un thème, elle indique une certaine timidité, un renfermement parfois, ou des problèmes pour communiquer. Elle est influencée par la Lune et Saturne.




  • L’IMPERATRICE – Arcane III


Numérotée III (3), la lame de L’IMPÉRATRICE indique, contrairement à LA PAPESSE, l’ouverture aux autres, la communication, les contacts, la sociabilité, le charme et même l’éloquence. Elle est associée à l’intelligence, mais aussi à la créativité et la féminité. C’est une personne qui profite de la vie et de ses attraits. Dans certains cas, elle montre des excès de communication (on est en dehors de soi plutôt qu’à l’intérieur de soi, comme avec LA PAPESSE), mais aussi du stress sur le plan mental et physique.

Cette carte est influencée par Vénus et Mercure.




  • L’EMPEREUR – Arcane IIII


Numéroté 4 (avec quatre I au lieu du IV romain), L’EMPEREUR donne une impression de stabilité (rappelez-vous les quatre points cardinaux et l’équilibre du 4). Carte indiquant le pouvoir, elle informe aussi sur la sécurité en général, l’ordre, l’autorité, l’organisation et la responsabilité. L’EMPEREUR pourra aussi indiquer une sorte de rigidité, l’entêtement, la fermeture ou le manque d’ouverture et l’intransigeance.

Cette carte est associée à la planète Jupiter.




  • LE PAPE – Arcane V


Numérotée V (5), la carte du PAPE donnera des indications de générosité, de bienveillance, de sagesse, de conseils et de figure d’enseignant. On y lira une faculté d’écoute des autres, une capacité à protéger et à prodiguer de bons conseils (psychologue, enseignant, guide spirituel). C’est une carte marquant une certaine présence spirituelle (une sorte de prêtre) et le sens du devoir. Elle montrera aussi une sorte d’union, de mariage entre deux personnages. Elle peut aussi indiquer un certain laxisme et l’autorité.

La carte du PAPE est associée aux planètes Saturne et Vénus.




  • L’AMOREUX – Arcane VI


La sixième lame du tarot de Marseille parle de la sphère émotionnelle, des hésitations, des influences, des choix à faire. Elle peut indiquer une remise en question, des doutes et des incertitudes. Carte de l’harmonie, elle informe aussi sur les sentiments, et le côté aimable d’une personne ou d’une situation. La carte est évidemment associée à la planète Vénus.




  • LE CHARIOT – Arcane VII


La septième lame du tarot de Marseille est LE CHARIOT, indiquant un mouvement (même si la position des roues et des chevaux – allant dans des directions opposées – semble indiquer le contraire). C’est la carte montrant la volonté, la victoire, l’énergie et le courage d’aller de l’avant. On l’associe à l’idée de fougue, de détermination et de maîtrise. Le cadre du CHARIOT peut faire penser à la photographie, aux écrans, à la notoriété. C’est également un indice d’impulsivité et d’impatience.

La carte est liée à la planète Mars.




  • LA JUSTICE – Arcane VIII


Numérotée 8 (5 + 3), la carte de LA JUSTICE confirme la nécessité de la logique, de la méthode et de la raison. Il faut remettre les choses dans leur équilibre et amener de la précision et du discernement. Cette carte indique donc une certaine harmonie, mais issue de l’ordre, de la loi, de l’administration... Dans sa dimension négative, elle montre des problèmes de froideur, de rigidité, de sévérité, voire de coupure et de castration.

LA JUSTICE est associée à la Lune et Saturne.



  • L’HERMITE – Arcane VIII


La carte de L’HERMITE désigne autant une figure de guide que des errances. C’est aussi un indice de patience, d’analyse, de voyage intérieur, de réflexion. Elle peut montrer une attitude d’abnégation face aux difficultés, et le courage discret de rechercher l’origine de ces difficultés. Il peut aussi s’agir d’alcoolisme et de toutes les autres formes de drogues ou de distractions, amenant à s’éloigner de soi pour mieux y revenir (ou pas). On pensera également au recueillement, à un recul philosophique sur l’existence, à la prudence et même, à une certaine méfiance.

Cette carte est associée à la planète Saturne.




  • LE ROUE DE LA FORTUNE – Arcane X


Cet arcane est considéré comme une carte centrale. Il représente le passage à autre chose : une évolution, un changement radical, mais aussi le besoin de liberté et d’indépendance (sans attachement) et de dynamisme. Cette carte amène à s’en remettre au destin, aux aléas de la vie, sans recherche de contrôle (on ne voit pas de main tourner la manivelle de la roue). On pourra aussi penser à un côté imprévisible, voire imprévoyant.

Cette carte est associée à la planète Mercure.




  • LA FORCE – Arcane XI


La onzième carte du tarot est LA FORCE. Elle symbolise la maîtrise des impulsions et des intuitions. Lame du contrôle et de la volonté, elle aide à surmonter toutes sortes de sentiments et de situations. Elle informe aussi sur une certaine agressivité et violence empêchant les émotions de se manifester. On y lira, parfois, de l’impatience et de l’impulsivité. Cette carte est influencée par les planètes Mars et Jupiter.




  • LE PENDU – Arcane XII


Numéroté XII (12), LE PENDU marque un temps d’arrêt dans l’évolution. C’est à nouveau une sorte de méditation où l’on ne peut rien faire (les mains sont dans le dos et le corps est suspendu). Elle peut informer sur une certaine lassitude, une résignation, voire du découragement. On peut faire le parallèle entre la carte et le pendule servant à « capter » les vibrations : c’est la carte de la réception des énergies environnantes. Elle peut aussi être synonyme de soumission, et indiquer le don de soi et le désintéressement.

Cette carte est liée à la planète Neptune.



  • - Arcane XIII


L’Arcane XIII (13) est la seule lame du tarot à ne pas porter de nom. On l’appelle, à tort, « la carte de la mort ». Même si la Faucheuse y est représentée, elle désigne plutôt la transformation : on voit que tout retourne dans la masse noire pour ensuite renaître. C’est la lame du changement radical, de la renaissance, du détachement, de la dépression, de la mélancolie, de la franchise et de la libération à différents niveaux. Elle peut indiquer des ruptures, des retournements de situation, des séparations et des coups de théâtre.

Cette carte est influencée par Saturne et Pluton.



  • TEMPERANCES – Arcane XIIII


Une fois encore, le nombre de la carte est inhabituel (XIIII au lieu de XIV). Cette forme met bien en évidence la présence du X. La lame présente aussi une autre originalité : son nom n’a pas d’article. Elle est simplement nommée « TEMPÉRANCE », comme si son genre n’était pas bien défini (féminin ou masculin ?), ou regroupait les deux (hermaphrodite). Comme le dessin l’indique, elle s’apparente davantage aux anges asexués. C’est la lame de la modération, de la paix, de l’indulgence, de l’équilibre et de la flexibilité – tout comme l’eau s’adapte à toutes les formes de récipient. On y lira l’équilibre entre les sphères matérielle et spirituelle. Elle pourra aussi indiquer une certaine passivité et indolence.

Cette carte est associée aux planètes Uranus et Saturne.



  • LE DIABLE – Arcane XV


Comme le XIII, cet autre arcane peut prêter à confusion et mener à des interprétations négatives. Mais rappelez-vous, les cartes du tarot ne sont ni bonnes ni mauvaises. Ainsi, la lame du DIABLE donnera des informations sur la dimension créative et intuitive du sujet. C’est la carte du charisme, du magnétisme, des forces souterraines – de l’inconscient – qui influenceront l’incarnation. On y lira aussi l’égoïsme, la stratégie, la manipulation, la possessivité ou l’orgueil.

Cette carte est associée aux planètes Jupiter et Pluton.




  • LA MAISON DE DIEU – Arcane XVI


L’illustration du « chamboulement » figurant sur cette carte est significative. On peut y lire une sorte de libération, mais aussi une remise en question, un déménagement, une sorte de déstabilisation de tout ce que l’on croit acquis. Cette carte parle de chute ou d’échec, mais aussi d’ambition et d’audace. Reliant la terre et le ciel, elle montre aussi l’ouverture vers la sphère spirituelle, grâce au dépassement de soi et de son ego.

Cette carte est sous l’influence de Pluton, planète associée aux changements brutaux.





  • L’ETOILE – Arcane XVII


La lame XVII (17) est celle de L’ÉTOILE. C’est la carte de la passivité, de la réceptivité, de la douceur et de la simplicité. Elle indique la bonté, mais aussi la naïveté, la tendance à être « une éponge », c’est-à-dire à capter les énergies positives, mais aussi négatives. Elle peut aussi suggérer la résolution d’une dépression, et un retour à l’harmonie et à la sérénité intérieure. C’est également la carte montrant l’idéal et l’utopie, parfois au détriment du contact avec le réel.

Cette carte est reliée à la planète Vénus.





  • LA LUNE – Arcane XVIII


Dans l’arcane de LA LUNE (18), vous aurez peut-être reconnu certains personnages et éléments des cartes précédentes : le chien de la carte LE MAT, les tours de LA MAISON-DIEU, le soleil de L’AMOUREUX, et l’eau de la carte L’ÉTOILE. Cet arcane parle surtout du rêve, de l’inconscient et de l’intuition. Carte des facultés artistiques et de l’inspiration, elle est liée à tout ce qui relève de l’imaginaire et des émotions. C’est aussi la carte des débordements émotionnels, perdant tout lien avec le réel.

Cette carte est, évidemment, reliée à la Lune.




  • LE SOLEIL – Arcane XVIII


La lame XVIIII (19) est celle des rayons du SOLEIL, et donc de la figure paternelle. C’est aussi la lumière, la créativité, la générosité, les enfants et l’intelligence du cœur (voyez comment l’un des personnages montre le cœur de l’autre). Elle peut aussi indiquer la fraternité, ou la fratrie s’entraidant pour traverser des épreuves (le mur). C’est la carte de la clarté : après les errances rêveuses et illusoires de LA LUNE, elle permet d’y voir plus clair. Dans sa vibration négative, cette carte donne des indices sur la vanité et l’orgueil du sujet.

Bien évidemment, cette carte est sous le signe du Soleil.




  • LE JUGEMENT – Arcane XX


Dans la carte du JUGEMENT, on peut y voir des parents accueillant la venue d’un enfant. Ainsi, on lira la naissance, mais aussi le besoin d’indépendance, de liberté et le sens véritable de l’existence de chacun (la trompette de l’ange attribuerait à chaque personnage une tâche particulière). C’est aussi la carte de la musique, de l’inspiration, de la joie et de la spontanéité. Elle indique un possible renouveau, une renaissance dans la joie, voire dans l’exaltation et l’euphorie.

Cette carte est reliée aux planètes Mercure et Uranus.




  • LE MONDE – Arcane XXI


La lame « LE MONDE » est le dernier arcane majeur du jeu de tarot (l’avant-dernier si LE MAT est considéré comme le vingt-deuxième). Elle représente l’alliance des quatre points cardinaux, de toutes les forces, de l’esprit, de la matière, de l’émotion et de l’intelligence. C’est la carte de la plénitude, de la maturité, de la fin d’un cycle, de la reconnaissance et du bonheur. Dans certains cas, surtout si elle apparaît au début d’une vie ou d’un tirage, elle indique un enfermement. Dans d’autres cas, elle marque la superficialité et la prétention.

Carte lumineuse, elle est aussi influencée par le Soleil.